Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Oct 21, 2020 in Information Management, What's new | 0 comments

Conclusions d’un atelier des organisations de la société civile sur les conséquences de la distanciation physique sur leurs pratiques en matière de données

Conclusions d’un atelier des organisations de la société civile sur les conséquences de la distanciation physique sur leurs pratiques en matière de données

Ce post a été rédigé à la suite d’une journée d’échanges à distance autour des pratiques de gestion de l’information organisée par CartONG, qui s’est déroulée le 18 juin 2020, à laquelle 17 organisations de la société civile humanitaire et de développement ont participé.

This post is also available in English here.

Le contenu de ce post est directement tiré d’une courte session qui s’est déroulée dans le cadre de cette journée et qui consistait en une discussion sur les expériences de gestion des données des OSC participantes face à la crise de la Covid-19 et à ses contraintes de distanciation physique. Les participants ont énuméré les problèmes auxquels leurs organisations ont été confrontées, les solutions apportées – qui n’ont pas toujours fonctionné – et les opportunités qui ont été déclenchées par la crise en matière de gestion des données. Nous avons l’intention ici de résumer les résultats de cet échange, qui peuvent intéresser le secteur plus largement ! Veuillez garder à l’esprit qu’il s’agit bien sûr d’un contexte spécifique aux organisations qui ont participé à la session et qu’il peut ne pas s’appliquer à toutes les OSC du secteur.

Le premier graphique tente de résumer les obstacles auxquels les OSC ont dû faire face pour adapter leurs activités à un contexte de distanciation physique, et certaines des solutions qu’elles ont mises en œuvre pour tenter de les surmonter.

Les enjeux de la gestion des données rencontrés par les OSC pendant la crise du Covid-19 et les adaptations réalisées (vous pouvez afficher l’image dans son intégralité ou la télécharger au format PDF en cliquant ici ou sur l’image)

Le deuxième graphique vise à schématiser les résultats positifs de la crise mondiale de la Covid-19, en soulignant les opportunités qui se sont présentées aux OSC en ce qui concerne leurs pratiques de gestion des données.

La distanciation sociale : une opportunité de repenser les pratiques des organisations de la société civile en matière de données ? (vous pouvez afficher l’image dans son intégralité ou la télécharger au format PDF en cliquant ici ou sur l’image)

Nous aimerions en savoir plus sur votre expérience pendant cette crise. Si vous souhaitez partager avec nous votre réflexion sur la question – qu’il s’agisse des défis que votre organisation a relevés, des solutions qui ont été mises en œuvre et des opportunités découvertes par votre organisation suite à la crise de la Covid-19, n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes particulièrement intéressés à travailler sur de courtes études de cas sur la question, mais vous pouvez également nous contacter par l’intermédiaire de notre centre d’aide pro-bono Covid IM ou directement par courrier électronique à l’adresse CovidIMproject [at] cartong [dot] org.

Que vous ayez trouvé cette ressource utile ou non, nous aimerions avoir votre avis 😊. Merci de bien vouloir prendre une minute pour répondre à cette enquête de 5 questions pour nous aider à améliorer la documentation que nous continuerons à produire dans le cadre de ce projet !


Ce projet a été financé par le Fonds H2H du réseau H2H, qui est soutenu par l’aide du gouvernement britannique.

Post a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *